pica4

  cciq logo4
17 Dec, 2017
Text Size

Présentation vidéo - ParcsIndustriels.CA

Dernières nouvelles...


 

Rencontre au sommet entre la CPIQ et le maire Labeaume

(JB) Les gouverneurs de la Corporation des parcs  industriels de Québec se sont donné rendez-vous dans les locaux de l’entreprise EXFO. En cette occasion, le maire de Québec, M. Régis Labeaume, a pu en savoir plus long sur les besoins des entreprises de la grande région de Québec.

Concernant les taxes, M. Labeaume a maintenu le fait de conserver un bas taux de taxation pour le résidentiel. «Les résidants de la ville de Québec paient leurs taxes 40 % moins cher qu’ailleurs. Quant aux entreprises, elles sont évaluées selon les critères du PIB, qui augmente considérablement. Cela signifie que Québec est en train de devenir une vraie ville. »

Au sujet des taxes, M. Pierre Dolbec salue l’ouverture de la Ville de Québec, « un encouragement à travailler ensemble. C’est un beau progrès puisque, dans d’autres administrations, la Ville avait tendance à agir en catimini.»

Les dirigeants des parcs industriels ont souligné le problème du manque de main-d’oeuvre. « Qu’entend faire la Ville de Québec en matière d’immigration? », s’est interrogé M. Denis Giguère. M. Régis Labeaume a répondu que les immigrants optent souvent pour Toronto ou Montréal et que la ville de Québec tente d’attirer des immigrants francophones issus notamment de France et de Belgique. « La filière latine est également très présente avec les Colombiens », précise M. Labeaume.

M. Marc Savard s’est interrogé sur la stratégie d’immigration de la Ville de Québec. M. Labeaume a répondu que les entreprises investissent davantage à ce niveau, mais que l’on doit créer des environnements sociaux pour les familles des travailleurs immigrants. « À titre d’exemple, on note des problèmes de dépression parmi les immigrants anglophones et il faut prendre des mesures pour les intégrer à la communauté anglophone de Québec. » M. Labeaume souligne également l’approche plutôt négative du gouvernement fédéral, qui, dit-il, « voient dans l’immigrant un terroriste potentiel ou un révolutionnaire. Il faut sortir de cette image-là! »

M. Michel Savard soutient que l’augmentation de la main-d’œuvre passe aussi par l’ouverture aux femmes dans le cas de métiers non-traditionnels. « Chez Gaudreau Environnement, nous avons mis au point un simulateur routier qui nous permet de former autant des hommes que des femmes afin de combler notre manque de main-d’œuvre. »

Mme Andrée Dumas a insisté sur l’importance de développer un système de transport en commun qui peut répondre aux besoins des employés appelés à travailler en dehors des heures régulières. M. Dolbec répond que la Corporation des parcs industriels entend mettre sur pied un comité afin de déterminer la problématique de chaque parc. « Aucun parc a les mêmes besoins, soutient-il. Il faut donc déterminer les problèmes avant d’aller plus en avant. »

Marc Savard interroge le maire sur les mesures mises de l’avant concernant les bouchons de circulation. « Nous suivons la circulation à l’aide de caméras et nous pourrons, à distance, changer la fréquence des feux de circulation, répond M. Labeaume. Et il faut également s’attaquer à des problèmes comme la boulevard Henri-IV, qui ne convient plus au flot de circulation. Le même problème se retrouve également à la tête des ponts. Dans plusieurs cas, les automobilistes voient les voies de circulation passer de quatre à deux et c’est là que les bouchons se forment.»


 

Le maire Lehouillier reçoit les Grandes entreprises de Lévis

 

(YG) La 9e édition du Rendez-vous des Grandes entreprises de Lévis demeure une occasion privilégiée pour la Ville de Lévis, les élus et les chefs d’entreprises du territoire de prendre contact et d’échanger sur des enjeux communs. Il permet aussi de reconnaître le travail et la détermination des présidents et hauts dirigeants des organisations et entreprises de Lévis, une contribution très nette sur l’emploi et une présence qui permet à Lévis de rayonner au-delà de la ville, au Québec, au Canada et même ailleurs dans le monde.

De nouveau, à cette occasion, se trouvent réunies les organisations présentes sur le territoire lévisien comptant plus de 75 employés. On y retrouve des entreprises dynamiques qui évoluent dans des secteurs d’activités très diversifiés : fabrication, transport, distribution, assurances, services financiers et services professionnels.

Cette année, les établissements d’enseignement et en soins sociaux et de santé se joignent au groupe, car leur impact sur la réalité de l’emploi est considérable. Globalement, les entreprises et organisations réunies représentent plus de 20 000 emplois à Lévis.

Grâce à une mobilisation exceptionnelle du milieu, Lévis s’est dotée d’un nouveau parc technologique à la fine pointe, l’Innoparc de Lévis. À cette fin, la Ville de Lévis s’est portée acquéreur d’un vaste espace de plus de 5 millions de pieds carrés et s’est entourée de nombreux partenaires pour en favoriser la réalisation.


 

La Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures procède à la toute première vente d’un terrain du côté nord du parc François-Leclerc

(YG) Les personnes circulant sur l’autoroute Félix-Leclerc auront remarqué une activité fébrile et la présence de machinerie du côté nord-est. En fait, ils exécutent les travaux pour mettre en place le réseau routier dans le parc industriel François-Leclerc Nord. Et ces travaux vont tellement bien qu’ils sont en avance sur l’échéancier prévu.

Lire la suite...